Carence :

D’après l'Agence internationale de l'énergie (AIE), en 2019, les développeurs solaires ont installé 114,9 GW d’énergie photovoltaïque supplémentaire à travers le monde. Cela représente quelques 359 millions de modules photovoltaïques (PV) par an. La taille du marché PV a été estimée à 53,9 milliards de dollars (USD) pour 2018, un chiffre qui devrait connaître un TCAC compris entre 4,3 % et 25,1 % jusqu'en 2026.
 
Des données de terrain fiables sur les modules PV n’ont été publiées que récemment. Pourtant et naïvement, les propriétaires d'actifs et les investisseurs du secteur se contentent de leur présumer une durée de vie de 20 à 30 ans, sans remettre en question ces chiffres. Or, la réalité suggérerait tout autre chose :
 
 Une analyse sur le terrain de 9 millions de modules PV (3GW) appartenant à 551 installations différentes autour du monde Dupont global PV reliability – 2020 field analysis ») a montré que des défauts avancés ont été détectés visuellement pour 30% de ces panneaux solaires. Ces défauts avancés auraient tous dû être détectés des années, voire des décennies auparavant pour éviter la perte de capacité de production d'électricité. 
 
 Le scénario susmentionné met en évidence la nécessité d'améliorer, à l'échelle de l'industrie, l'exploitation et la maintenance (O&M) des installations solaires de grande échelle : "La durabilité d’un système est le résultat de sa fiabilité tout au long de sa vie et garantit le retour sur investissement".